img

Un parti d'aménagement qui tient compte du programme et des spécificités du terrain.
Le terrain prime dans le choix des implantations des volumes bâtis ; le programme est décliné en termes de fonctionnement, de confort des usagers et de l'encadrement, en terme aussi de respect de l'environnement par l'aménagement produit.


PRISE EN COMPTE DU TERRAIN

img

Au caractère définitif du talus haut, sous le chemin conduisant à la gendarmerie, sont associés les lieux "communs" et "publics", en relation étroite avec l’extérieur : le parc de stationnement, les surfaces dédiées aux véhicules, l’accueil et les services associés à la salle commune.

La clôture naturelle constituée par le talus, à l’occupation végétale dense et forte, est en quelque sorte doublée par les aménagements et les bâtis assurant ces vocations.

img

Les qualités de "belvédère" de la périphérie de la plate forme permettent d’ouvrir les lieux d’hébergement aux trois orientations favorables : le nord, l’est et le sud. Les zones de repos sont ainsi "rejetées", isolées d’un "centre" qui devient support d’animation diurne.

La végétation - dense - en périphérie de la zone préférentielle d’implantation a pour pendant la stérilisation – remblais stabilisés, divagation des circulations, appauvrissement du sol – de la partie centrale de la plate forme.

img

L’aménagement – paysager – redonne à cette zone centrale une vocation verte reliée à l’évidence végétale de la périphérie.

img

 

img

 


DURABILITE DE L'AMENAGEMENT PRODUIT

img

L’usage des matériaux, dans le traitement des vides comme dans celui des pleins, tient compte de l’usage des lieux.

Les parois des locaux d’accueil, de service, des pièces humides ou des "sas", sont réalisées en maçonneries traditionnelles enduites et peintes. La toiture terrasse est privilégiée pour ses qualités d’apport de confort thermique et de régulation de l’évacuation des eaux pluviales (terrasses végétalisées). Les menuiseries extérieures sont réalisées en aluminium naturel, les dispositifs de vitrages et de fermetures adaptées à la climatisation et/ou à la ventilation naturelle (ouvrants coulissants ou à la française pour les premiers, jalousies pour les seconds).

img

Les parois des locaux de jour (salle commune hors office) et des locaux d’hébergement sont réalisées par panneaux bois bardés, principe constructif adopté pour ses qualités thermiques, son intégration évidente dans le contexte du site.

Les menuiseries conjuguent dispositions classiques (ouvrant à la française, à l’anglaise ou coulissant sur dormant aluminium) et claustras bois assurant ventilation et protection thermique – nocturne – par volets bois internes. Des couvertures tôles, isolées en sous face, sont associées à ces locaux, l’orientation de la pente et le débord de toiture choisis en fonction de l’orientation des façades.

img

Outre leur rôle de "lien vert" entre "extérieur" et "intérieur", les surfaces végétalisées situées au centre de l’aménagement permettent de réguler l’évacuation des eaux de ruissellement provenant des toitures et des terrasses et cheminements piétons. Les végétaux introduits et plantés ont bien sûr un rôle plastique mais aussi celui d’assurer la rétention des eaux pluviales (taros d’eau, …).

Les eaux de ruissellement des zones de circulation des véhicules sont canalisées. Les surfaces dédiées au stationnement sont perméables (réalisation par dalles alvéolaires remplis de matériaux concassés.

img