La demande :  un programme de 40 logements à scinder en 33 LA/LTA et 7 LAT ;

 

d

La demande :

  • un programme de 40 logements à scinder en 33 LA/LTA et 7 LAT ;
  • un lot viabilisé, à l'accès défini, non terrassé, de 8 190 m² ;
  • une forme de parcelle allongée, la plus grande dimension établie sur la crête ;
  • une pente plein sud, de la cote 43 à la cote 21 ;
  • les vues ouvertes au nord-ouest et au sud-ouest, vers le lagon.

 

Les options recherchées :

  • créer un niveau de référence sur la longueur de la crête avec pour vocation d'accueillir voirie et places de stationnement, d'être le support de lieux communs et le niveau d'accès aux logements ;
  • éviter de "poser" des corps de bâtiments sur une (ou des) plateforme(s) ;
  • utiliser au mieux le linéaire de voirie pour répartir le plus grand nombre de places de stationnement au nord de la voie et dégager des espaces libres sur son trottoir sud ;
  • favoriser l'implantation des grands logements au nord - à défaut, permettre l'appropriation d'espaces extérieurs.

d
Jimmy Mc Hugh (1930)


PLAN DE MASSE

d

 

  • conformation de la voirie en référence au parcellaire et à la topographie générale du site, dans son tracé et son profil en long ;
  • orientation des bâtiments selon les plus fortes pentes, nord / sud ;
  • articulation "déhanchée" des logements par rapport à l'accès qui permet l'adaptation aux courbes de niveaux et l'ouverture à l'ouest ;
  • modelage des talus en remblais suivant les courbes initiales ;
  • exclusion du talweg des zones d'implantation ;
  • séparation des LA/LTA des LAT.

 


LOGEMENTS : PRINCIPES DE DISTRIBUTION ET D'ASSEMBLAGE

d

 

  • désserte coté rue ;
  • usage systématique de duplex (F3 et F4), soit sur rue, soit sur vallée, pour une plus grande liberté d'adaptation à la ligne de plus grande pente ;
  • mise au point de duplex dissymétriques (F4) sur vallée pour une plus grande liberté d'adaptation aux courbes de niveau (décalage possible d'un niveau en façade) ;
  • espace d'accès, de circulation et de distribution non clos.

 


VOLUMETRIE, ARCHITECTURE ET PAYSAGE

d

 

  • architecture "prévue" coté rue, à l'échelle du piéton, renforcée par une composition classique des espaces extérieurs (aménagements au sol et plantations) ;
  • protection thermique des façades des volumes correspondant aux chambres (clins bois sur ossature légère).

 

d

 

  • architecture "déduite" de l'adaptation au terrain coté vallée, associée à un modelage spécifique des remblais et des talus ;
  • usage d'un même matériau et d'une même matière pour l'enveloppe des bâtiments ;
  • colorations très localisées, plaquées, comme l'expression de l'assemblage de surfaces et non de volumes ;
  • expression des vocations spécifiques des lieux par des signes distinctifs "rapportés", en façon de signalétique.

 

d

 

  • replantation des savanes initiales sur les pentes des talus en excluant toutes essences ou vocations "exotiques" au site initial (arbres d'ornement, haies, arbustes fleuris, ...) ;
  • indication de liaisons possibles (même si leur pratique n'est pas souhaitée ...) entre rue et aval.

 

d