Un nouveau niveau d'étude - Les ENTITES TERRITORIALES HOMOGENES
(études menées en 2003/2004)

Le territoire de la province Nord couvre plus de 9 600 km², pour une population estimée en 2002 à 47 000 personnes réparties dans 17 villages et 201 tribus. Cet éparpillement de la population rend les efforts en matière de développement économique difficiles dont la première des conséquences est l'exode sensible des populations actives vers la province Sud et plus particulièrement vers Nouméa.

Ainsi, le principal enjeu de la province Nord - le maintien de la population et des emplois - doit s'assortir de la prise en compte de l'absence d'homogénéité globale du territoire.

Mettre en place un Schéma d'Aménagement de l'Espace et de Développement Economique (SAEDE) qui prenne ses racines sur le territoire en s'appuyant sur ses populations nécessite, au préalable, la définition d'une échelle territoriale cohérente, tant au niveau de sa configuration géographique que de ses habitants.

img

L'analyse des données statistiques relatives aux migrations intercensitaires et aux déplacements des actifs a permis la mise en évidence de relations spécifiques entre populations et villages.

Ainsi, l'indicateur (ISEE 96) relevant des migrations journalières liées à l'emploi caractérise très clairement quatre ETH associées à quatre bourgs affichant un taux d'emploi (actifs occupés SUR la commune / actifs occupés DE la commune) :

  • supérieur à 1 sur Koné et Koumac,
  • de 1 sur Canala,
  • de 0.92 sur Poindimié
  • de 0.9 sur Houaïlou.
 


Si les rôles de Koné et Koumac sont flagrants sur la côte Ouest, la situation sur la côte Est est plus nuancée.
Les activités de Poindimié, ses équipements et services, concernent en 2003 plus de 10 000 personnes pour 5 000 résidants sur la commune, ce avant toute intervention sur les infrastructures, alors que Houaïlou n'"intéresse" que 6 500 personnes pour une même population et Canala, presque autant pour une population moindre.

Au delà de sa capacité de "pôle urbain" à fournir de l'emploi, la position géographique de Houaïlou dans le maillage viaire de la province Nord et de la Grande Terre est à prendre en compte.
La structure routière de la Grande Terre, construite sur une même logique "morphologique" du nord au sud, déduit celle des provinces. De fait, l'entrée en province Nord, pour l'accès côte Ouest / côte Est, se fait au niveau de Bourail. Les entrées Thio / Canala et La Foa / Canala existent mais leur importance est directement liée au rang, en province Sud, de ces deux communes.

On distingue ainsi les quatre "Entités Territoriales Homogènes" :

  • Les Espaces de l'Ouest dont le pôle est Koné et regroupant quatre communes (Voh, Koné, Pouembout et Poya),
  • Le Grand Nord dont le pôle est Koumac et regroupant six communes (Kaala-Gomen, Koumac, Poum, Belep, Ouégoa et Pouébo)
  • La Côte Océanienne dont le pôle est Poindimié et regroupant quatre communes (Hienghène, Touho; Poindimié et Ponérihouen),
  • Le Sud Minier dont le pôle est Houaïlou et regroupant trois communes (Houaölou, Kouaoua et Canala).

 

 

La cohérence géographique est confortée par les cartes isochrones qui situent plus des 2/3 des populations de chaque ETH à 30 minutes de son centre de gravité respectif.